Accueil » Pourquoi avoir recours à un professionnel pour la traduction de documentation financière ?

Pourquoi avoir recours à un professionnel pour la traduction de documentation financière ?

La mondialisation permet aux banques et aux sociétés diverses d’établir des bureaux et des sièges dans différentes parties du monde. Ainsi, la traduction financière est donc très importante pour le secteur bancaire et financier.

Spécificités traduction financière

La traduction financière consiste à traduire des documents liés à l’économie, aux finances et à la banque. Elle couvre un large éventail de sujets et de types de rapports et de documents. Elle requiert le doigté d’un expert en la matière, hautement qualifié et possédant des années d’expérience dans ce domaine. La traduction financière et économique recouvre donc des enjeux et défis majeurs.

Une terminologie financière qui évolue sans cesse

De nombreux termes financiers existent en français, mais il existe également des termes financiers propres à d’autres pays. Certains pays n’ont pas encore mis à jour leurs dictionnaires financiers, ce qui complique la tâche des traducteurs financiers pour trouver des termes équivalents. Si les nouveaux termes n’ont pas d’équivalents dans d’autres langues, le traducteur financier doit trouver un moyen d’expliquer le terme. Cela signifie qu’il doit puiser dans sa propre expérience dans le domaine pour trouver un mot ou une expression qui sera équivalent au nouveau terme.

Des différences de formatage selon les langues

Le formatage des documents n’a peut-être pas d’importance pour certains, mais dans certains pays ou même certaines entreprises, le formatage a son importance. Une fiche de paie aux États-Unis, par exemple, sera différente d’une fiche de paie en France. Par conséquent, lors de la traduction de documents financiers, il est essentiel que le traducteur connaisse les exigences de formatage de chaque pays ou société.  Cela permet de fournir une présentation précise de la traduction dans la langue demandée. Ce dernier s’attend en effet à ce que les informations soient là où il a l’habitude de les trouver.

Les économies et les taux de change varient

Le traducteur financier doit toujours être à jour en ce qui concerne les taux de change. Ceux-ci fluctuent fortement en fonction des conditions économiques des pays où la devise en question est utilisée. Lorsqu’il effectue la traduction, le traducteur tient compte du taux de change le plus récent pour garantir l’exactitude des informations.

La traduction financière, un domaine particulière exigeant

La traduction financière va au-delà de la traduction standard, qui consiste à traduire un contenu écrit dans une autre langue. Les services financiers comprennent l’assurance, l’investissement et la banque, chacun nécessitant une terminologie différente. La traduction financière est plus exigeante car les concepts et le langage financiers diffèrent d’un pays à l’autre, ce qui nécessite que le traducteur affecté au projet soit un expert dans le domaine concerné.

Des connaissances de bases en finance

Chaque client est unique et requiert une traduction précise de ses divers documents, notamment juridiques. La population ciblée étant souvent variée, les clients ont également besoin de la traduction de documents juridiques et de supports marketing adaptés aux différents publics cibles. Le traducteur doit posséder une connaissance approfondie non seulement de la ou des langues cibles, mais aussi des moyens d’adapter le langage financier à tous les types de public.

Cela signifie que le traducteur chargé des traductions financières doit être un expert en la matière et avoir de l’expérience dans ce domaine spécifique. C’est essentiel car les erreurs peuvent affecter la crédibilité du client.

Une analyse de document idoine

Dans le secteur financier, la terminologie est l’un des principaux obstacles. Une bonne compréhension du document doit s’accompagner d’une prise de conscience des questions qu’il soulève. Le traducteur doit effectuer des recherches, en amont de la traduction, afin d’appréhender le contexte du document source. Cela permet de minimiser ou d’éviter tout retard dans le processus de traduction. Il est également important pour le traducteur de clarifier les informations qui pourraient être confuses ou ambiguës.

 

La traduction financière doit être précise et exacte, c’est pourquoi un bon traducteur financier doit suivre les meilleures pratiques en vigueur dans ce domaine. Il s’agit d’un expert en la matière. Il doit avoir de bonnes capacités d’organisation, un sens aigu du détail et connaître la terminologie financière appropriée. Une excellente communication avec le client est cruciale pour s’assurer que rien ne reste ambigu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.